Fiche précédente
Première fiche
Page d'accueil
Fiche suivante
Dernière fiche
Recherche

Réseau Piézométrique Régional
Règles d'interprétation
 


 

 

La mesure du niveau d’eau dans un piézomètre est une donnée ponctuelle représentative du secteur plus ou moins étendu dans lequel se situe l’ouvrage ; il faut donc être prudent dans l’utilisation de l’information.

Un piézomètre n’est pas représentatif de l’ensemble de l’aquifère, mais d’une partie de celui-ci.

D’autre part, pour interpréter les données d’un piézomètre, il faut tenir compte du contexte dans lequel il se situe ainsi que des caractéristiques techniques de l’ouvrage.

Par exemple, un niveau bas de courbe piézométrique peut correspondre soit à l’état de la nappe, soit au fond du forage (dans ce cas cela ne coïncide pas avec le niveau le plus bas de la nappe : ce niveau de fond de forage se retrouve tous les ans vers la même période).

Pour l'apport de la pluviométrie, il convient de retenir que les nappes libres peu profondes (Jurassique supérieur , Dogger) se rechargent presque instantanément à chaque épisode pluvieux par contre la recharge d'un aquifère captif profond (Turonien, Infra-Toarcien) est beaucoup plus lente et les épisodes pluvieux sont imperceptibles sur la courbe piézométrique.

 


La maitrise d'ouvrage du réseau piézométrique est assurée par la région Nouvelle-Aquitaine .
Le réseau est cofinancé par l'Union européenne et les agences de l'eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne.
L'Europe s'engage en Poitou-Charentes avec le Fonds européen de développement régional
Logo europe Feder Logo Agence de l'eau Adour Garonne Logo Agence de l'eau Loire Bretagne Observatoire régional de l'environnement